* martine camillieri

impromptus

Impromptus culinaires – Sonia Ezgulian

Petites nourritures exquises de Sonia Ezgulian dans une dînette improvisée de Martine Camillieri

C'est une sorte de visite de la ville, dont le fil conducteur est la gourmandise. L'idée est d'investir certains lieux à voir et d'y installer des séquences gustatives, artistiques. Chaque fois, c'est une expérience proposée à 200 personnes, pour avoir la chance d'y goûter, il faut, comme pour un jeu de piste se rendre au rendez-vous suivant. Les contenants alimentaires de tous ces petits exquis sont au plus proche de l'écologiques, de récupération, ou comestibles.

Le travail de Sonia et Martine, en duo opère un tournant au moment du festival Sonorama à la demande de Jérôme Delormas. Performance culinaire et artistique sur une journée (ou 24h), leurs Impromptus culinaires proposent des pauses gourmandes en différents points de la ville, sur trois tréteaux, une rangée de buis, comme installées à l’improviste... Dun lieu à un autre, le marcheur/mangeur ira alléché par le fumet des "petites nourritures exquises de Sonia" servies dans "une dînette improvisée de Martine". Comme le nom l’indique, les Impromptus donnent l’impression d’être improvisés, surgis de nulle part, alors qu’en réalité, ils ont été minutieusement pensés et préparés. En coulisses, qui ont pris la forme d’ateliers de cuisine animées par elles deux, ont été confectionnées les 200 préparations requises pour chaque impromptu. Les participant(e)s ont donc eu la chance de s’initier à la cuisine gourmande et ludique imaginée par Sonia et Martine. Le caractère improvisé et éphémère apparent donne aussi aux Impromptus un petit côté illicite auxquels seuls des initiés ou des très chanceux peuvent participer. Au détour d’une rue. A la manière d’un jeu de piste. Avec des indices pour aller d’un endroit à un autre, être là au bon moment, saisir l’instant. Le premier rendez-vous a lieu dans une cour austère transformée en festin de verdure avec les verres de vin en équilibre sur le buis et le camembert farci aux fruits secs pour l’accompagner. Le second près d’un abribus recolorié le temps d’une attente. Le troisième au moment du goûter fera manger des sablés à napper soi-même. A l’heure de la soupe, le rassemblement du quatrième est sur une place. Idem pour le milk-shake coco avant le dodo. Car le sixième rendez-vous de la visite gourmande était le petit déjeuner servi principalement à ceux qui avaient passé la nuit dans une Suitehôtel dans le projet Autoradiohôtel. Marie Gayet

Impromptu # 1 / Galette-Assiette
Un banquet pour deux cent personnes est installé sur les haies de buis. Du camembert farci avec un hachis de fruits secs à accompagner de quelques feuilles de salade et de gelée d'agrumes aux épices. Assiette pita, biodégradable suivant les appétits de chacun, couteau en bois intégré. Un cul-sec de Merlot est imbriqué dans les buissons.

ImpromptusImpromptus

Impromptu # 2 / Salade en cône
Des cubes de saucisse de Morteau et de pommes de terre vapeur, surmontés d'un nuage de fromage blanc aux herbes. Salade servie dans un cornet comestible en gaufrette. À picorer avec des piques. Installation sur table (4 m X 0,60).

ImpromptusImpromptusImpromptus

Impromptu # 3 / Sablé à napper
Un sablé confectionné avec de la crème (dans une caissette à gâteau en papier). À tremper dans une confiture de lait, enfermée dans une petite boîte bleue, faîte avec deux bouchons de bouteille de lait récupérés.

ImpromptusImpromptus

Impromptu # 4 / Soupe au lait
Une soupe à l'oignon, adoucie d'un voile de lait, une mouillette avec du beurre au cumin à tremper. Servie dans deux verres biodégradables de diamètre différents, pour ne pas se brûler les doigts.

Sonia Ezgulian et Martine Camillieri

Impromptu # 5 / Milk-shake coco
Du lait mixé avec une crème aromatisée à la noix de coco, pour le boire, il fallait se couper une paille, dans de la vraie paille !

Impromptu # 6 / Good Morning
Du café, chocolat ou thé, jus de fruits, pain, beurre, gelée de segments d'agrumes, fromage blanc pignons de pin et miel, encastrés joliment dans une boîte à gâteau : le petit-déjeuner servi en chambre voir Autoradiohotel.

L’initiative de la performance culinaire a été soutenue par la Milkfactory, Suitehotel, et les Editions de l’Epure, cette dernière contribuant à enrichir chaque "Impromptu culinaire" en l’accompagnant d’un fascicule minuscule appelé "Les Réductions de l’Epure" avec recettes et schéma à l’appui. Pas inutile pour comprendre la bonne utilisation d’un cornet de glace dans une préparation salée ou celle de deux bouchons de bouteilles de lait comme vaisselle improvisée.
Merci à Suitehotel, la Milkfactory et aux Éditions de l'Épure. Merci au lycée St-François-Xavier. Photos Emmanuel Auger.

Impromptus culinaires. Festival Sonorama Besançon - Jérôme Delormas (2009)