* martine camillieri

Objets perdus - Urbanités

Enjoliveurs (3'03), Urbanités (3'31). Exposition, station RATP Europe. Voir les vidéos sur viméo.

Exploration des territoires européens à travers les routes ou les détails urbains pour une exposition Chine - Europe.

Le choix de ces objets perdus montre une traversée de l'Europe, à travers ses détails architecturaux ou ses routes ponctuées d'enjoliveurs. Un grand réseau de routes ininterrompu qui nous relie d'un pays à un autre. Commissariat artistes chinois (DQVTM) / artistes Europe (Marie Gayet).

Evoluer dans un environnement, traverser un territoire, arpenter l'espace urbain, vivre dans le monde tout simplement, la carte blanche vidéo DQVTM à la station "Europe" se propose comme une exploration de regards artistiques liés à des territoires différents. Quand certains artistes s'intéressent à l'environnement dans sa réalité, d'autres le rêvent, d'autres encore attendent que quelque chose s'y passe. Poétique ou réaliste. De jour, de nuit.
Du côté de l'Europe, l'espace urbain peut tracer des chemins vers l'autre. Chez Halida Boughriet il prend la forme d'une invitation à la rencontre d'un instant, dans la rue, à l'image de la main d'une passante, tendue à des anonymes. A l'inverse, pour la jeune polonaise Malgorzata Golizsewska, il se prête à la discussion, l'habitude, le rituel tel que le vivent les habitants de la ville polonaise, qui viennent chaque jour au kiosque du vendeur, envahi par les pigeons. Loin de l'agitation de la ville, Clément Verger se concentre sur la notion de construction et de temporalité dans le dessin d'un paysage de montagnes. Peu importe qu'il soit réel d'ailleurs. L'effet de réalité n'est pas toujours là où on le croit, où on le voit. Présences désincarnées, les objets perdus que Martine Camillieri trouve au cours de ses voyages en Europe parlent davantage de l'absence et de la solitude que de la matérialité des choses. Si parfois l'objet ou l'environnement évoquent le pays traversé, à d'autres endroits il semble que la route (et ses enjoliveurs perdus !) soit un grand réseau ininterrompu qui nous relit d'un pays à un autre. D'un point à un autre. Chrystel Egal, quant à elle, convie le spectateur à une traversée nocturne dans les lumières floues de la ville, en rappelant que "Rien ne sert de courir il faut partir à point". Pour arriver, justement, car la création artistique est un vecteur à la fois d'ancrage et de déplacement. Marie Gayet

Artistes confirmés pour la Carte blanche :
Halida Boughriet, Martine Camillieri, Chrystel Egal, Magdalena Golizsewska, Clément Verger

Exposition collective : Chine-Europe, des mondes en regard - DQVTM / RATP - Marie Gayet (2015).