* martine camillieri

Just-clean-it

Just-clean-it

Petite philosophie domestique écologique tendant à revaloriser le seau, le balai et l'éponge.

Le virus de la propreté absolue et adéquate se propage depuis le XXe siècle. L’invention des lingettes auto nettoyantes (imprégnées, hygiéniques, désinfectantes, désodorisantes...) engendre encore plus de déchets ménagers. Les lingettes ne sont pas biodégradables, elles peuvent contenir des produits toxiques pour l’homme et la nature.

Ce petit temple rouge et or d'inspiration chinoise est entièrement fait avec des objets du nettoyage. Tout ce qui est rouge et dans la maison (balais, seaux, cuvettes, gants en caoutchouc, flacons ménagers...) est détourné de sa fonction première pour devenir stèles, vasques, bougeoirs, vases ou ornements. Quelques éléments ors et toc (décoration de noël, dragons asiatiques ou pompons kitch) assurent la prestance de ce temple dédié à la propreté. Le dieu-dragon du clean (masque, cuvettes et pinces à linges), encadré de ses ornements (balais, plumeaux et brosses), surplombe les offrandes (douceurs-grattoirs, gâteaux-éponges et guimauves-corde à linge) disposées dans des plateaux (cuvettes, seaux, égouttoirs). Des pinces à linges servent de bougeoirs à des cierges rouges. Dans les brosses et balayettes au sol, sont glissés des icônes, des bâtons de prière, des vœux, des idéogrammes.

Just-clean-itJust-clean-itJust-clean-itJust-clean-it

Dans un écrin (boîte à savonnette), sur un coussin de velours (une éponge non grattante) le bijou du temple (une pince à linge rose pâle), est offert à la contemplation. L'autel est éclairé par deux riches lanternes. Devant, une natte et quatre seaux renversés servent de sièges à des fidèles qui voudraient se recueillir.

Après un temps de réflexion, tous ces balais, plumeaux, seaux, cuvettes, gants en caoutchouc, plateaux, corde et pinces à linge, retourneront à leur place dans les placards à balais, les flacons ménagers vides seront recyclés, le dragon doré ira sur sa cheminée, la natte sur la terrasse... Seul le masque japonais restera. Témoin.

Les Autels et les temples sont des petites philosophies domestiques sous forme d'installations. Questionnements, sur notre société de consommation. Les objets qui composent ces autels, ou ornements des temples, sont des objets basiques de grande consommation, détournés, assemblés, empilés, afin qu'ils deviennent autres. Tous étant seulement installés - sans modification, amputation ou détérioration- fait qu'à tout moment, ils peuvent revenir à leur fonction initiale. Ou repartir ailleurs, une sorte de nomadisme des utilités. Afin de ne pas multiplier les objets.

Exposition personnelle : Pitti-living, salon du meuble, Milan - Cristina Morozzi, (2005)